notre logo
Coup de pouce
à Barrido

(Philippines)
Association à but humanitaire

Mise à jour le 1 février 2018

Film 2017 et rapport d'activités 2017
Accueil
Pour que
plus un enfant
ne travaille
comme un adulte

 et que chacun
ait accès aux soins
sur la plage de Barrido
Présentation de l'association 
Education
Santé - Prévention
Développement
Nos partenaires
Nous contacter
Quelques photos


Une journée de mission dentaire (novembre 2017)

Film 2017 1ère partie

Film 2017 2ème partie


Rapport d'activités 2017






--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Compte-rendu de la situation vécue

entre le 8 et le 27 novembre 2013,

à Barrido et dans les villages environnants, sur l'île de Panay,

après le passage du super typhon Haiyan*

(nommé « Yolanda » aux Philippines)

(La plupart des photos de ce dossier ont été prises à Barrido)



*Il s'agit du plus violent typhon enregistré de
par le monde ! Vents à plus de 350 km/h et
pluies torrentielles ont en 2 h de temps, tout
détruit sur leur passage. 11,3 millions de
personnes ont été affectées. Les premières
estimations parlent de 10 000 morts. Par
chance, aucun décès n'a été enregistré à
Barrido, mais plus de 60 morts ont été
recensés dans la Municipalité d'Ajuy dont
dépend Barrido .

Comme chaque année depuis 18 ans,
Danielle Lendormi et 2 dentistes français étaient
en mission sur place. Celle-ci était prévue
de longue date. Ils sont arrivés sur les lieux
le lendemain du typhon. Cela leur a permis
d' agir immédiatement pour parer au plus pressé :
en achetant de riz, puis des matériaux
de reconstruction. Ils ont été confrontés aux
routes encombrées d'arbres abattus, à
l'absence d'électricité durant tout leur séjour,
de téléphone, aux rivières débordant de leur lit,
aux difficultés d'approvisionnement et de
transport de matériel...



  • 135 maisons de Barrido
    ont été totalement détruites.

  • 150 autres ont perdu leur toiture et sont très endommagées.

  • Une mission dentaire et une mission mécicale bénévoles ont été organisées sur place pendant notre séjour.

  • Tous les médicaments prescrits ont été donnés gratuitement.


maison répertoriée comme  totalement détruite



maison répertoriée comme  partiellement détruite

Les habitants se sont construits des abris de fortune avec les débris de de leurs maisons pour stocker ce qu'ils ont pu récupérer et pour se protéger des pluies.



A signaler que le gouvernement avait bien informé par radio les habitants de l'arrivée de ce super typhon. Ceci leur a permis de trouver refuge à l'école primaire du village et dans les maisons en dur. Cela a sauvé de nombreuses vies.


D'une des deux classes maternelles de Barrido, il ne restait que les murs ! A notre départ le 27 novembre, la toiture avait été remise à neuf, il ne restait qu'à refaire tous les plafonds suspendus, effondrés et gorgés d'eau. Toutes les fenêtres doivent aussi être changées. La réouverture de la classe est prévue pour le 2 décembre prochain. Tous les travaux ont été financés par « Coup de pouce à Barrido ».



Des centaines d'énormes arbres ont été déracinés. Toutes les machettes se sont activées pour débiter ce bois, dégager les routes. Une seule tronçonneuse est disponible à Barrido, elle est souvent en panne.
Pendant plusieurs jours après le super typhon, les habitants ont fait sécher tout ce qu'ils possédaient. Matelas, oreillers, tout était gorgé d'eau. Heureusement, il n'a pas plu pendant une semaine. Puis la pluie a repris, la saison des pluies se terminera en janvier prochain.

Seule solution, tout démolir pour récupérer un maximum de
matériaux et reconstruire à côté. Malheureusement une
grande partie d'entre eux, fragilisés par la violence de ce
super typhon pourront juste être utilisés comme bois pour la
cuisine.


En attendant un toît, on subsiste comme on peut !
Aux plus démunis, nous avons commencé à distribuer du riz.

13 sacs de 50 kg ont été achetés par « Coup de pouce à Barrido ». D'autres achats sont à prévoir dans les semaines à venir. Durant les 3 semaines de notre séjour, seules 3 distributions de vivres, représentant chacune un repas par famille, ont été apportées par une ONG locale et une ONG internationale Une seule distribution a été donnée par la Municipalité d'Ajuy. Il semblerait qu'à Barrido on n'ait pas bien voté lors des élections du congressman !


Barrido dépend de la Municipalité d'Ajuy qui regroupe 37 villages. Nombreux sont ceux situés sur des îles. La plupart d'entre eux ont vu leurs bateaux détruits à plus de 80 % ! Tout comme à
Barrido, la pêche est le seul moyen de subsistance des
habitants... 

Coût du matériel à acheter pour réparer un seul bateau : 80 € !

De cette maison partiellement détruite, seul le rez-de-chaussée en
parpaings a résisté, tout l'étage s'est envolé.

Coût des matériaux pour refaire la charpente et la toiture : 120 €



La plupart des parcs à poissons et des élevages en mer et sur terre ont été détruits. Ces parcs représentaient un très gros investissement pour les pêcheurs locaux. Pas d'assurance ici !

Depuis ce super typhon, les poissons sont devenus très rares,  les courants se sont inversés !

D'après « Fe », responsable de nos actions aux Philippines, « c'est comme si le super typhon Yolanda avait vidé la mer de ses poissons » !



Sur l'île de Punta Buri, au large de Barrido, 90 % des bateaux ont été détruits.






Pour la majorité des maisons totalement détruites,
il ne reste que la dalle

.


La violence des vents a écrasé les maisons comme des galettes. Sur toît de celle du fond sèchent les feuilles de cours d'une de
nos scholars.


Malgré sa mise à l'abri, ce bateau est très endommagé.

Il a été soulevé par le vent qui l'a projeté sous cette maison qui s'est ensuite effondrée dessus.

    21 novembre : 1ère livraison de matériel acheté par 

    « Coup de pouce à Barrido » :

  • 500 tôles ondulées

  • 50 plaques de contreplaqué marine

  • 300 m de tuyaux pour réparer l'adduction d'eau

  • 500 bambous

  • 100 rouleaux de lien plastique pour attacher les bambous



  • 200 plaques de bambou tressé, servant de murs aux huttes
  • 100 faîtes de toît en alu

  • 400 kg de clous de différentes dimension

  • 150 kg de clous galvanisés pour les toîts en tôle

  • 300 sachets de pâte pour boucher les trous des tôles
    récupérables


  • 5 000 nipas (plaques de feuilles de cocotier tressées) servant de toitures aux huttes.

  • 75 kg de fil de fer

  • du bois de charpente pour l'école maternelle et les premières reconstructions..



En quelques jours, tout ce matériel a été distribué aux habitants 
de Barrido .

De nouveaux matériaux seront achetés la semaine prochaine 
lorsque le deuxième virement de l'association arrivera sur notre 
compte aux Philippines.

Les besoins 3 semaines après le super typhon

Ils sont énormes ! Merci à tous pour votre soutien ! Notre priorité :

        1. aider les gens à se nourrir en période de pénurie (pas de pêche, pas depoissons à vendre, donc les habitants n'ont pas d'argent pour acheter du riz et encore moins des matériaux !)

        2. les aider à reconstruire avec pour priorité, qu'ils aient un toît : 1 tôle ondulée coûte 6 € aux Philippines, il en faut 16 pour couvrir un petit toît, soit environ 100 €, transport compris jusqu'au village.

        3. être présents le plus possible pour répondre à leurs réels besoins : sur place et par téléphone. L'électricité reviendra dans plusieurs mois, Internet de même, mais il y a maintenant un signal téléphonique à Barrido. Nous pouvons donc échanger régulièrement.

        4. Tout l'argent des nombreux donateurs a été transféré sur notre compte « Coup de pouce à Barrido » aux hilippines. C'est le nerf de la guerre, car tout s'achète, même les bambous ou le bois qui ont toujours un propriétaire ! Après 15 jours de pénurie, on commence à pouvoir retrouver de tout à Iloilo, chef lieu de district à 70 km de Barrido et l'inflation semble se stabiliser.

        5. Si nous le pouvons financièrement, nous aiderons les villages situés sur les îles alentour. Ils sont très isolés et leurs besoins sont très importants aussi. Nous avons déjà fourni des clous et du matériel de construction à l'un d'entre eux. Nous espérons pouvoir les aider à reconstruire leurs bateaux réparables. Aucun argent ne sera donné individuellement. Tout ce qui a été collecté sera transformé en sacs de riz, matériaux de construction, médicaments...

La chance de « Coup de pouce à Barrido » est la présence de « Fe », coordonnatrice de nos actions, sur place. Elle est née à Barrido, y a toujours vécue, et elle est maire du village. Elle connaît les besoins de chacun sur place et dans les îles alentour. Sa sœur « Esan » vient de prendre sa retraite et l' aide dans les achats, la gestion des distributions alimentaires et de matériel de reconstruction. Actuellement, tout est sous contrôle. Chaque centime dépensé est comptabilisé sur facture ou sur reçu. Nous travaillons comme ceci avec « Fe » depuis 18 ans.

En ce moment, nous salarions à plein temps les 3 charpentiers du village afin qu'ils aident les habitants dans leur reconstruction. L'entraide fonctionne bien aussi au sein des familles.

Les philippins sont merveilleux. Ils nous étonnent et nous surprennent par leur foi, leur courage, leurs sourires, leur partage, leur volonté de vivre, survivre. Bien qu'ils n'aient plus rien, il m'a été offert pendant mon séjour  par 3 fois 1 poulet, des petits calamars, des crevettes, etc.... Nous prenons des leçons d'humilité à chaque séjour !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Appel lancé le 12 novembre (presse, radio, adhérénts , sympatihsants)

Urgence aux Philippines et à Barrido

"Coup de pouce à Barrido" poursuit depuis 18 ans déjà, dans 10 villages autour de Barrido, sur l'île de Panay aux Philippines, des actions d'éducation, de santé, d'assainissement (adduction d'eau et construction de WC publics), de plantation de mangroves et de fabrication de rochers artificiels (pour protéger la côte de l'érosion et repeupler la mer en poissons)… Tous les travaux sont effectués par les habitants des villages concernés.

Le 8 novembre dernier, un typhon d'une rare violence, a dévasté Barrido et sa région. Des vents soufflant jusqu'à 360 km/h et des pluies torrentielles ont gravement endommagé ou détruit tous les bateaux, toutes les rizières, tous les parcs à poissons. Plus de 100 maisons ont été détruites dans le village de Barrido. Il n'y a pas de victimes sur le village.

Danielle Lendormi (présidente) est sur place avec deux dentistes qui devaient assurer une mission dentaire. "Fe Songcayauon", coordonnatrice de nos actions aux Philippines, nous dit que la situation est terrible : les gens ont faim, beaucoup ont tout perdu…

Nous demandons à tous ceux qui le souhaitent et dans la mesure des possibilités de chacun, un don* exceptionnel afin de leur venir en aide immédiatement. Il servira à financer l'achat de riz, de médicaments, de semences, de matériaux…. et nous permettra de secourir en urgence les nombreuses victimes de Barrido et des villages environnants.

Nous rappelons que tous les membres de "Coup de pouce à Barrido" sont totalement bénévoles. Voyages, hébergement, alimentation aux Philippines sont à la charge de chacun.

Par avance, un grand merci à tous.

* Un reçu fiscal vous sera adressé début 2014 (avant votre prochaine déclaration d'impôts). Vous bénéficierez d'une réduction d'impôts de 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Chèque à l'ordre de : "Coup de pouce à Barrido" à adresser

9 rue des Bergeronnettes, 12850 ONET LE CHÂTEAU

Tél. : 05 65 42 27 46

Email : cdp.barrido@orange.fr - http ://pagesperso-orange.fr/cdp.barrido






--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------